Henri : l’assiette et le verre galant

« Je m’présente, je m’appelle Henri…j’voudrais bien réussir ma vie…de brasserie».   Eh bien, cher Henri, tout ça m’a l’air bien parti. Ouvert il y a trois ans, vous avez déjà séduit la plupart des hebdos, guides et autres blogs du moment. Aujourd’hui, vous figurez toujours en haute liste dans le carnet d’adresses des gastro cool de la (Grand) Place qui aiment votre cuisine belgiquée revisitée. Et si ailleurs, l’amour dure trois ans, c’est, dans la vie culinaire une longévité vous pouvez être fier. Et puis, Henri, la vie, elle est devant nous. Et partout dans la rue, on parle de vous.

DSCF3175

Henri fait le coin au croisement de la rue de Flandre et de la rue d’Ophem : à un jet de pierre du quai aux briques, c’est une adresse solide. En semaine, on y vient entre copains se faire une bonne bouffe le soir, et le midi, les modeux du quartier Dansaert y avalent un plat du jour au comptoir. On y vient à deux aussi. Comme disait le bon Roi Henri : « ma mie, j’arrive».

DSCF3179

A la cour d’Henri, on faisait ripaille en deux coups de cuillère à Pau. A la table d’Henri, devant la cuisine ouverte, on prend son temps. Et nul ne proteste quand on vous propose un gin to’ en apéro, point de Bourbon dans les placards. Un gin « special », servi dans un grand verre ballon avec un large zest de citron, du gingembre, des baies de genièvre et une framboise pour la couleur. Le gin, c’est hype en ce moment, et pas seulement en sho(r)t.

DSCF3187

La carte assez resserrée mêle grands classiques (moules, entrecôte bleue blanc belge) et assiettes joliment surprenantes, à l’intitulé somme toute parfois un peu trop long pour être lu dans une seule respiration. En apnée, on a donc choisi successivement le sashimi de thon yellowfin – vinaigrette au gingembre –  soya – citron vert – poirette et tomates puis le filet de barbue au four – chicon – foie gras fumé – jus de veau au ponzu – pommes de terre fondue. En NL, ça donne « Gebakken grietfilet – witloof – gerookte ganzenlever – kalfsjus met ponzu – gesmolten aardappel ».  Ouf. Pression retombée, Jean-Marc Barre aurait apprécié.

DSCF3186

Henri, c’est un peu les citées d’or du bien manger, la capitale de l’abondance. Quand vous choisissez des noix de Saint-Jacques, elles arrivent chevauchées de rondelles de boudin noir avec des girolles, des racines de persil et une sauce au beurre blanc. Et quand vous prenez « juste une salade » – bien fol qui s’y fit- elle se présente en pyramide façon Mayas, alternée de rosbif, chèvre et raisin. Mais parce que vous sortez peut-être de table, on passera rapidement sur le foie d’oie maison, confiture d’ oignons rouges & brioche- parfaitement excellent – mais qui en laissé plus d’un sur le carreau.

DSCF3189

Résultat, on n’a demandé qu’un seul dessert aux coings auquel on n’a à peine goûté, et 5 cuillères svp.

DSCF3192

Au moment de régler, la profusion se paie un peu. Mais on ne s’est rien refusé et on a passé une excellente soirée. Alors, en souvenir de Roland Garros, on s’est tous dit : Henri, le compte est bon.

DSCF3193 bis

Où : rue de Flandre 113, 1000 Bruxelles, Belgique +32 2 218 00 08

Quand : un mercredi soir pour se remettre d’un pince fesses européen – je parle d’un cocktail de boulot – merci

Avec qui : Henri G et Henry G. La Reine Margot.

A vos pieds : le sable de la mer du Nord ou les dunes du Paris-Dakkar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :