A la Table du boucher de Mons

Le titre ferait certainement une bonne accroche au prochain numéro du Nouveau Détective, une couv’ un peu racoleuse prometteuse d’un crime passionnel sur fond de carcasse, de sciure et de chambre froide, un règlement de compte version t-bone steak maturé ou même à la limite un stupide accident ménager mal déguisé. D’autant que ce coin du Hainaut proche de la frontière française compte déjà quelques cas de faits divers savoureux.  Fait d’automne, la réalité est bien moins recruteuse. La table du boucher, c’est simplement le résultat d’un belgo-trip qui se voulait gastronomique et qui s’est révélé plutôt raté. « C’est arrivé près de chez vous ».

DSCF2433

Mons, vous connaissez ? Non, et ce n’est pas surprenant. Sans hasard, vous ne trouverez pas de guide WallPaper de Mons, ou alors dans la collection « Spécial glauque » qui n’a heureusement jamais reçu de BAT. Vous ne trouverez pas non plus Mons dans le top 10 des destinations de week-end du Figaro. Non, si vous Googlez Mons (Bergen en flamand), vous exhumerez quelques articles sur la splendeur passée du Royal Elisabeth Albert Club, l’équipe de foot locale qui peine à marquer en Jupiler pro league, plusieurs pages sur l’OTAN qui y a déniché la planque parfaite pour son headquarter et surtout une littérature abondante sur le « Dépeceur de Mons », ce serial killer des années 90 qui déposait les restes de ses victimes dans des sacs poubelles rue de la trouille ou passage de l’inquiétude ; un tueur avec de l’esprit d’à propos.

Malgré le poids de ce récent passé, Mons regarde vers l’avenir : la ville sera capitale de la culture en 2015. L’office de tourisme est formelle : « Au même titre que les pyramides d’Egypte, les cathédrales d’Amérique latine et Pompei, Mons compte trois chefs d’œuvre de l’Humanité ». Le journal ? Non, non, L’Humanité, la vraie, avec un grand H.

DSCF2437

Croyez-moi, on a fait preuve de bonne volonté pour les trouver les trois perles du Royaume, mais à part un beffroi en réfection accolé à une auberge de jeunesse , un grand place pas si grande que ça et la cathédrale Sainte-Waudru, sainte du 7ème siècle sœur d’Aldegonde de Maubeuge (notez la signalétique majestueuse des toilettes), on ne voit pas bien ce qui mériterait un crochet.

DSCF2432

Par un concours de belgiqueries, on s’est retrouvé aux alentours de midi à errer dans les rues pavées de la riante cité à la recherche des points gastronomiques. On avait bien entendu parlé du restaurant du finaliste belge de Top Chef, des Gribaumonts pour lesquels Lisa Calcus avait été nommée Lady Chef de l’année 2012 et de l’Art des Mets, référencé en tête de liste sur Trip Advisor. Mais voyez-vous, l’habitus local étant de ne pas ouvrir le samedi midi, on est entré à la Table du boucher, listée Bib par le Michelin.

DSCF2441

Au premier abord, ça s’annonçait plutôt bien. Maison de briques, intérieur moderno-poutresque, trancheuse vermillon, jolie vaisselle et croquettes au fromage le temps de lire la carte. ; une carte Brasserie +, centrée sur des viandes de bœuf maturées, des abats (ris et tête de veau) et quelques poissons pour satisfaire les végétariens. Rien d’extraordinaire, pas de surprise au bout de la commande et un menu 3 plats plutôt convainquant s’il n’avait pas été parsemé de suppléments un peu effarants.

En entrée, les artichauts barigoule ont été quasi parfaits. Cuisson minute, légumes frais en bouillon, et copeaux de serrano presque confits apportant une légère touche sucrée. On était bien parti.

DSCF2444

Le gigot d’agneau de berceau était bien parti lui aussi. Rien à dire sur la viande, saisie à la flamme et délicieusement tendre. Les légumes s’annonçaient dans la même veine si notre œil attentif n’avait pas débusqué un long cheveu noir dans la ratatouille, bien pire que le fil dentaire dans la fondue. Sans doute un bon point pour du fait maison, mais un point de non-retour pour notre dégustation qui vous le comprendrez, s’est arrêtée là. Faut-il vous rappeler que le dépeceur de Mons court toujours ?

DSCF2445

Pour la forme, on a attentivement reluqué la tarte aux figues avant de la goûter et de demander rapidement l’addition, juste à temps pour rentrer à Bruxelles par l’Inter Cités de 14h21. C’était décidément un coup dans l’eau.

DSCF2450

Où : Rue d’Havré, 49 – 7000 Mons / 065 31 68 38

Quand : peut-être en 2015, histoire que la calvitie ait progressée ?

Avec qui : nihil ou alors un aveugle, mais ce n’est pas très sympa.

A vos pieds : des bottes plates, rapport aux pavés.

Dans votre ipod : Fuir, Priscilla.

Et n’oubliez pas, vous pouvez toujours voter pour retrouver les Assiettes en librairie . C’est par ici! http://www.pauletteforreveurs.com/post/les-assiettes-de-juliette/93

3 Commentaires

  1. Je pense que ceux qui ne font pas de publicité de leurs produits font partie des meilleurs. Ils n’ont pas besoin d’artifices pour attirer les clients. Mais là, c’est une exception à la règle. La présentation du plat n’est pas vraiment très appétissante. J’entends par là que ce n’est pas la présentation qu’aurait un plat sorti du four d’un grand restaurant. Mais des fois, ce sont les plats qui ont l’air les moins appétissants qui sont les plus délicieux.

  2. Je pense que vous êtes passée à côté de ce qui fait la grandeur de cette adresse : ses viandes maturées, probablement les meilleurs que j’ai jamais mangé.
    La prochaine fois, je vous conseille d’aller à la carte et de commencer par un Napoléon (tartare frais de boeuf et caviar), de continuer avec un trio de viande maturées (limousine 40 jours, Bazadaise 50 jours, Salers). Et quoi de mieux pour terminer qu’une dame blanche turbinée minute et du bon chocolat Belge fondu ?
    J’ai essayé une grande partie de sa carte lors de ma dernière visite et j’ai été conquis

    1. Oui, je suis sans doute passée a « un cheveux » de tout ça, mais vous serez sans doute d’accord avec moi que ce cheveux a quelque peu gâché l’expérience…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :