Soirée mousse à l’Académie de la bière

Vous vous sentirez sûrement un peu comme chais vous à l’Académie de la bière. C’est en haut du boulevard de Port-Royal, entre RER et maternité, que vous trouverez le seul vrai bièrodrome de Paris. L’Académie de la bière, c’est un peu le temple de la chope, l’Institut de la gueuze, le Panthéon de la pression, bref, un lieu unique qui laisse en fond de cuve les simili pubs irlandais et autres bars à Stella de la (grand) place.

En zytologue averti, vous ne manquerez pas d’y réserver votre sous bock pour la fraîcheur d’un galopin, la douceur d’une kriek ou le velours d’une chouffe. La carte ressemble un peu à un camping du Languedoc en été, voire un euro-Meetic : des Belges, des Allemandes, des Tchèques, des Ecossaises mais aussi de pétillantes Françaises à consommer avec modération bien sûr…Blondes et brunes à votre service feront monter la température en alignant les degrés.

Mais ne vous y trompez pas, on n’entre pas à l’Académie de la bière pour en sortir en titubant. Non, ici, on déguste en connaisseur ou on savoure en amateur en accompagnant les chopines des quelques comfort foods du Nord de l’Europe qui sont ici de mise (en bière, bien sûr).

En cuisine, on a la frite, la patate et de la moule aussi. Marinières, à la crème, moutarde ou à la gueuze, elles affichent une simplicité réconfortante par rapport à l’imagination dangereuse de notre ami Léon de B. (à quand les moules-tartiflette et les moules tête de veau?). Hommage à la Küche d’outre-Rhin, la carte égrène également des chapelets de saucisses toponymiques de Francfort, de Munich, de Thuringe mais aussi de Nuremberg – aux herbes et légèrement citronnées – à qui il serait malvenu de faire un quelconque procès. Enfin, les carbonnades, choucroutes et autres flammiches vous encorageront à revenir en  hiver pour la prochaine saison de l’Académie.

L’Académie ne se prend pas au sérieux et c’est pour ça qu’on l’aime. On n’y vient pas pour de la haute gastronomie, mais pour boire un coup entre amis, grignotter comme à la maison et profiter de la terrasse abritée des voitures. Autre avantage de taille, pas besoin d’attendre qu’un immortel décède pour y occuper un siège, il suffit de réserver ou mieux, d’y pointer le bout de son nez.

Où : 88 bis, boulevard de Port Royal 75005 – 01 43 54 66 65

Quand : un 18 juin pour fêter Waterloo, un soir en août pour fêter l’été, l’hiver pour se réchauffer

Avec qui : Claude Brasseur, Lulu Guiness, Stella McCartney

A vos pieds : des sandales de moine de Sainte Marie de la Garde

Dans votre ipod : On boira d’la bière, Mano Solo

www.academie-biere.com

2 Commentaires

  1. Bonjour Juliette,
    je partage évidemment tes remarques, toutes judicieuses à propos de ce restaurant. Je précise juste qu’il est aisé pour des parents épuisés, de laisser déambuler sa progéniture sur le trottoir, l’accès à la route étant fermé!! Quel bonheur parental ce resto! A bientôt et merci pour les filles.

    A

  2. Tu as bien raison Julien! Bon retour à vous, et à bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :