700 millions de restos chinois…et les Délices du Shandong

 Depuis longtemps, on en avait pris notre parti. Le resto chinois, c’était un peu le dernier recours au frigo vide, la réponse résignée à l’appel de l’estomac, le dépôt des armes devant le grand frère Tang. Mais au lieu de rester cantonné dans cet a prio-riz, on a ressorti notre petit guide rouge et enfourché notre dragon à deux roues vers le 13ème arrondissement : « il faut corriger la vérité d’après la pratique ». Mao tsé tout.

Depuis la place d’Italie, un grand bond en avant ou une marche pas très longue vous permettra de siéger en bureau restreint aux Délices du Shandong. La salle est petite : vous aurez vraiment du bol si vous parvenez à y planter vos baguettes. 

@lesdélicesdushandong

Loin de la mafia des baignoires ravioli, les Délices vous éviteront le pire du milieu. Sous l’influence de Qingdao, cité portuaire autorisée, M. Xue y mène son affaire à la baguette et fait tourner ses hauts fourneaux à plein régime. Ici, on mange chinois comme chez toi, et on parle chinois comme la bas (sinon, les images sont là pour aider à faire votre choix). C’est de la vraie cuisine de cour carrée,  pour le plus grand plaisir de votre palais, été comme hiver.

Dans les assiettes à partager, on retrouve le bon goût des yu xiang qie zi (aubergines sautées), du gong bao ji ding, nostalgique poulet aux cacahuètes, et du yu xiang rou si, porc d’attache de nos souvenirs pékinois. La madeleine ne se fait pas attendre. Point de vue accompagnements, les Délices jouent l’agence tous riz: du blanc, du sauté, aux légumes… Mais on peut aussi bien parier sur les nouilles et les brioches farcies. Un thé vert ou une bonne rasade de Tsin tao, pétillante légation des concessions allemandes, finiront de dissoudre vos moindres doutes sur la qualité de cette sino-popote. Kan bei.

 Petite fleur parmi cent, ce mandarin oriental vous invitera rapidement à faire campagne pour la réhabilitation des restos chinois à Paris. Si la Révolution n’est pas un dîner entre amis, elle lui ressemble bien.

Où: 88, Boulevard de l’Hôpital, 75013 – 01 45 87 23 37

Quand : de 12h à 15h et de 18h30 à 23h. La terrasse appelle à prolonger le séjour.

Avec qui : Jean Yanne, Jacques Dutronc, des Paris-Pékinois

A vos pieds : des Fei Yue

Dans votre ipod : Xie xie ni de ai, Andy Lau

http://www.deliceshandong.com/

6 Commentaires

  1. Toujours un plaisir de lire tes posts, vraiment

    1. Merci Sweetie! Je te retourne le compliment!

  2. renie gregoire · · Réponse

    La on retrouve de l’energie toute Asiatique. Back to basic my dear?

    1. Hi hi hi ! Suis un peu nostalgique de cette epoque il est vrai…qui sait peut-etre un jour?

  3. J’adore les raviolis et les petits plats froids de ce resto!!!

    1. On y retourne quand tu veux Lucie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :