Des Racines et des ailes passage des Panoramas

Rien de plus charmant que ce passage près des Grands Boulevards. C’est parisien titi-pique mais pas trop tou-touristique, enfin, pour les connaisseurs. Car en effet, il faut connaître pour repérer l’entrée du Racines, ancienne épicerie mini-mimi qui ressuscite avec réussite une certaine France en sépia. En vous attablant chez Racines, vous retrouverez certainement les vôtres. Mieux, vous les retrouverez même dans l’assiette !

Il y a un petit air de famille entre tous ces bistrots parisiens qui surfent sur la vague du « c’était mieux avant », en cultivant une certaine satisfaction à remettre René Coty au goût du jour dans un décor de carton-pâte…Mais le Racines se démarque de tous ces néo-bobos car rien ne sonne faux, rien n’est forcé, tout est d’une simplicité honnête et durable. Ici, seuls  le bœuf et la tarte aux pommes sont à la mode.

La carte est resserrée, 3 x 3, autant dire que le terrain de jeu est limité, mais suffisant car bien pensé. Parmi les bonnes passes, on trouve les asperges et colinot chaud curieusement bien accordés, et le suprême de poularde rôtie sur la peau et légumes anciens (dont un radis vert dont nous n’avons pas encore percé tous les mystères…).

 En dessert, de simples fraises au fromage blanc de brebis et un mont blanc au sommet, tout simplement révoltant.

Côté vins, c’est d’autant plus simple qu’il n’y a pas de carte. Les bouteilles vous regardent dans les yeux, j’ai dit « dans les yeux »,  en attendant que Monsieur Racines les autorise à remplir votre verre de leur jus bio. Ce qu’il fera fort bien avec le plaisir de vous faire découvrir ses dernières trouvailles.

Votre passage aux Panoramas a tout de même un prix. La cotisation à ce Racines club de France n’est pas donnée, mais avec un bon coach, vous pourrez vous faire subventionner…

Et pour un plaisir au carré, Racine a fait pousser un rejeton. Le Racines 2 vous attend rue de l’Arbre sec, toponyme savoureux pour une adresse tout autant dans son jus.

Où : 8 passage des Panoramas, 75002

Combien : 45 euros

Quand : un soir pluvieux pour profiter des Panoramas, une veille de weekend prolongé

Avec qui : Hyppolite et Aricie, les Plaideurs, une médaille Fields

A vos pieds : des spartiates

Dans votre ipod : Prendre racines, Calogero

7 Commentaires

  1. Oh ben franchement, j’y suis allée la semaine dernière : grosse déception. On a certes très bien mangé mais alors les prix !!!! Ils n’étaient vraiment pas justifiés !!!
    A la limite, Racines 2 ya le décor mais là… j’étais déçue !
    J’ai largement préféré L’Office…

    1. Suis tout à fait d’acoord pour les prix, un peu chers …
      Merci pour l’Office, je vais aller de ce pas tester ce bel endroit !

      1. Oui sorry j’ai pas voulu être violente dans mon commentaire mais en général je partage tes avis (c Sweet Paris) mais là j’y suis allée il y a une semaine et ce fut la déception… 😦

      2. Oh t’inquiète, je ne vois pas de violence ici! Et bravo pour ton blog!

      3. Ouf ! 😉 Merci 😉

  2. […] des images: Des Racines et des ailes passage des Panoramas […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :