« Habemus papam » : la cuisine sans religion

Pas besoin d’être converti pour venir dîner dans cette chapelle bobo située a proximité de l’Opéra. Point d’ornement pour ce le lieu amene d’une simplicité biblique (tables et chaises en formica, murs unis bleu Sainte-Vierge par dérision sans doute) mais bien trop bruyant pour recueillir les confessions de vos coreligionaires. Le lieu se prête sans doute mieux à prendre un dernier verre qu’une dernière cène.

Pour le menu, combien de divisions? Trois: entrées, plats, desserts et des assiettes presque reussies bien qu’un peu osées et gustativement parfois surprenantes: velouté de potiron et sorbet au vinaigre balsamique, filet mignon et paillasson d’artichaud, tiramisu aux poires au vin (de messe) et chocolat chaud. C’est bon, mais pas très orthodoxe.

Pour accompagner ces nourritures terrestres, vous aurez le choix dans l’opus vinorum, certes concis mais bien fait. Vous pourrez alors boire le calice jusqu à la lie.

Une fois vos deniers laissés dans cet endroit culte, il ne vous restera alors qu’à porter la bonne nouvelle autour de vous: « Habemus papam ».

Ite missa est.

Où: 13 Rue Monsigny, 75002 Paris – Metro 4 septembre

Formule déjeuner 14 € – Menu 15 – 30 €

Quand? Un jeudi ou un vendredi Saint. Un mercredi (en) décembre.

Avec qui: un ex (voto), un père, un frère, une soeur, une mère (supérieure), vos disciples

Dans votre ipod: Jésus Christ Superstar

A vos pieds: des spartiates unisexe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :